Balade dominicale

Publié le par Luce

 Elle cache son regard en son manteau
Il tourne les yeux en sa direction, un sourire
Machinalement, elle réajuste son chapeau
Il relève les yeux en sa direction
Elle ne peut s'empêcher de frémir
La rue les sépare, traverser?
Elle n'ose se poser la question
Il fait un pas, elle le regarde avancer
Un bus passe, s'arrête, repart
Il n'est plus là, elle cherche en vain
Elle aurait du traverser, éviter son départ
Immobile, les mains le long du corps voilées de gants
Elle laisse échapper une larme. Une main
S'empare de la sienne, elle s'envole soudainement
Elle n'ose se retourner, découvrir le visage
Il se remémore son léger maquillage
Elle était si élégante, la douceur incarnée
Elle fait un demi-tour, le bras entoure ses hanches
Les lèvres sont si proches, il ne peut que l'embrasser
Il ne pourrait plus jamais s'en séparer
Histoire d'une ballade un dimanche

6 janvier 2009 -- Lucile

Publié dans lyrisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article