Cadeau féérique

Publié le par Luce

Je l'ai embrassée il y a bien longtemps
Sans comprendre qui elle était vraiment
Je la croque aujourd'hui
La dévore jours et nuits
Il m'arrive parfois de vouloir la quitter
Mais si je m'en vais, c'est à tout jamais
Chaque couché et levé de soleil
Me rappellent ô combien je l'aime
Elle mon unique merveille
Elle est si fragile, elle mérite son poème...

Lucile -- 5 juin 2009

Publié dans lyrisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article