L'amant

Publié le par heaven-and-stars.over-blog.com

 

Elle se retourne, froisse ses draps

Elle peine à se lever, il n'est plus là

Le soleil a effacé la lune d'argent

Elle se met à rêver à cette nuit

Où ils avaient laissé ruisseler la pluie

Où ils s'étaient enlacés dans le vent

Sa main serre les draps de satins

Une frisson parcours son corps

De leur étreinte, de son être contre le sien

Elle y songe encore et encore

La lune d'argent vient à son tour

Immaculer ses draps blanc

Les pétales de roses se fanent tout autour

Elle ferme les yeux, ce n'était qu'un amant

Et de ses yeux ruissellent une pluie de diamants

 

 

10 mai 2010 -- Lucile

 

 

 


101633439_5938ce9b17.jpg

 

Publié dans lyrisme

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article